Tout savoir sur la valeur nutritive des légumes

En parlant de valeur nutritive, tout de suite les mots « énergie et apports » nous viennent à l’esprit. Les énergies provenant des produits animaux se sont avérées mauvaises pour la santé. Ainsi, tous les conseils en nutrition nous suggèrent de puiser les ressources nutritives des légumes.

Peut-on se baser sur les légumes pour tous nos besoins en énergie ?

En Europe, bon nombre de personnes puisent leurs énergies uniquement des végétaux. Ces personnes sont appelées : végétaliens. Ainsi, on se demande si ces légumes et fruits suffisent à apporter les énergies nécessaires à leur organisme en une journée.

Si la plupart des légumes et fruits apportent très peu de Kilocalories, certains demeurent très riches en énergie. Ce sont notamment les céréales, les produits laitiers, les avocats et l’ail. Cela reste cependant très difficile de se nourrir de kilos d’ails pour une journée. Les céréales sont quant à elles classées féculents. L’énergie qu’ils génèrent est glucidique et donc, fait grossir.

Quels légumes sont concernés ?

Aucun légume particulier n’est indiqué. Seulement, la règle d’une bonne alimentation exige la consommation de plusieurs variétés. Pour un apport optimal, il faut consommer 15 variétés de légumes en une journée. C’est encore difficile parfois à avaler.

En dehors des calories, ce qu’on attend des légumes, en général, c’est leur apport vitaminique. Les carotènes, vitamines C, vitamines A et B. Les vitamines C se trouvent particulièrement dans les feuilles des légumes verts. Ces dernières sont aussi présentes dans les agrumes et les petits fruits. Les vitamines C nous offrent les bio-flavonoïdes et améliorent la circulation sanguine.

La valeur nutritive des légumes est aussi mesurée à son taux d’oligoéléments. Ceux-ci sont plus incorporés dans les légumes que dans les fruits. Le fer se trouve dans les pommes de terre et les racines. Les mêmes quantités de cuivre, de magnésium et d’iode que l’on retrouve dans les poissons sont constatées dans certains légumes.

Quant au potassium, on en trouve beaucoup dans le céleri, les branches, les carottes ou le pissenlit. On remarque aussi des quantités excessives de sodium dans les olives conservées dans des saumures.

Outre ces apports, les légumes et fruits sont aussi des sources hydriques importantes. L’oubli de consommation d’eau n’est pas très grave si l‘on mange des légumes.

Les conservations des valeurs nutritives des légumes et fruits

Les légumes peuvent perdre leurs apports à défaut de conservation adéquate. Les surgelés diminuent moins les apports en énergétiques que vitaminiques des légumes. Ainsi, on constate une perte de 20% à 30% des vitamines et des minéraux dans les légumes surgelés.

Par ailleurs, le transport des fruits et légumes jusqu’à notre assiette entraine une oxydation de 50 % des vitamines dont ils renferment. Ce qui n’est pas le cas des soupes à la tomate de Herbalife.

On remarque aussi la présence de ces éléments dans les liquides des conserves ou lors de la décongélation des surgelés.

Il faut aussi noter que la cuisson à l’eau cause également des pertes de minéraux et vitamines par diffusion et par destruction. Ces pertes varient selon le temps de cuisson et la quantité d’eau utilisée. En revanche, les cuissons à la vapeur ou en cocotte-minute conservent plus les oligoéléments.

En ce qui concerne les fruits, ces modes de conservation ne causent pas trop de pertes d’éléments. De plus, ces derniers sont souvent conservés en additionnant du sucre ou du sirop. Cela améliore leur conservation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *