Savoir conserver ses cosmétiques

Comme on n’arrive pas à terminer entièrement un produit cosmétique en un seul jour, il peut encore servir assez longtemps si on arrive à le conserver convenablement. Voici donc quelques astuces pour que le produit ne se dégrade pas.

 cosmétique

Savoir conserver ses cosmétiques : comment se repérer ?

La loi exige que les producteurs de cosmétique doivent indiquer soit la DLU, soit la PAO, voire les deux indices sur l’emballage de leurs produits. La DLU indique la date limite d’utilisation, c’est-à-dire la date de péremption du produit. Elle concerne les articles dont le délai de conservation dépasse les 30 mois. Quant à la PAO, il s’agit d’un indice qu’il importe d’inscrire sur un produit cosmétique à conserver moins de 30 mois. Elle indique le nombre de mois pendant lesquels cette conservation peut-être faite après ouverture. Si les deux indices sont inscrits sur la boîte ou le package, il faut les respecter.

 

Savoir conserver ses cosmétiques : les précautions à prendre

Il faut éviter à tout prix de conserver un produit cosmétique dans un endroit exposé régulièrement à la lumière, à une source de chaleur et à l’humidité. Un produit cosmétique peut également se détériorer rapidement en cas de contact fréquent avec l’air ou les doigts. Donc, il vaut mieux le mettre dans un flacon ou dans un tube muni d’une petite pompe, sans oublier de bien les refermer après usage.

 

Savoir conserver ses cosmétiques : les raisons

Pourquoi faut-il toujours se soucier de la DLU ou la PAO ? La principale raison est la suivante : un produit cosmétique mal conservé peut causer des réactions cutanées. C’est pour éviter un tel désagrément que la loi a exigé de ces inscriptions. Une mauvaise conservation compromet d’ailleurs la qualité et l’efficacité d’un produit. Les risques sur la santé restent faibles, mais cela ne doit pas nous pousser à la négligence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *