Les valeurs nutritives du pain de seigle

Actuellement, rares sont les foyers qui mettent régulièrement du pain de seigle dans leurs assiettes. Pourtant, à une certaine époque, les aliments à base de céréale étaient très appréciés. Bon nombre de spécialistes en bonne nutrition recommandent leur retour dans nos recettes. Connaître les vertus et la valeur nutritive du pain de seigle permettra de savoir pourquoi.

Bonne nutrition : le seigle est plus nutritif que le blé

En France, le seigle est peu présent dans la culture. Il est largement dominé par le blé. Par ailleurs, les cultivateurs l’utilisent surtout pour nourrir les bovins. Pourtant, il s’agit d’une céréale beaucoup plus nutritive que le blé. Ainsi, dans le pain de seigle, on trouve une importante quantité de calcium, de sodium et de potassium. Ce pain est aussi riche en fer et en fluor.

Du fait de la forte valeur nutritive du pain de Seigle, il constitue la base du repas du soir. En plus des éléments précités en effet, on trouve également dans ce pain des fibres, de nombreuses vitamines (surtout B2 et B6), des oligoéléments, du fer et du magnésium. Sa teneur en glucides, en protéines et en lipides permet de couvrir rapidement et d’une manière équilibrée nos besoins énergétiques.

Une tranche de pain de seigle contient 16,4g de glucides, 2,9g de protéines, 1,1g de lipides et fournit 88 calories. Par ailleurs, du fait de la quasi-absence de matières grasses et de sucre, cet aliment contribue à la prévention de diverses maladies liées à ces substances comme l’obésité. Il est également à la base d’une bonne nutrition pour la stimulation et la régulation de la digestion.

Bonne nutrition : le seigle est un aliment sain

Un pain de seigle de 100 g contient en moyenne 16g de fibres, notamment des arabinoxylans, de celluloses et de bêta-glucanes. Ainsi, les nutritionnistes connaissant sa valeur nutritive le recommandent pour la réduction du taux de cholestérol. D’après d’autres études, ces fibres contribuent également à la diminution des risques d’infarctus et d’accidents vasculaires cérébraux ainsi que de maladies et troubles intestinaux.

Manger régulièrement du pain de seigle permet de réduire les préjudices causés par les radicaux libres dans le corps (maladies cardio-vasculaires, cancers, Alzheimer, etc.). Cet aliment est en effet composé des deux catégories d’antioxydants : les alkylrésorcinols et les acides phénoliques.

Deux types de phytoestrogènes ayant des effets préventifs contre certains cancers se trouvent également dans le pain de seigle : lignanes végétales et des isoflavonoïdes. Il n’est pas donc étonnant de voir une proportion plus élevée du cancer du sein en France et aux États-Unis, par rapport à l’Allemagne et aux pays scandinaves.

Enfin, d’après une étude récente menée sur des personnes ayant un taux anormalement élevé de glucose dans le sang, la valeur nutritive du pain de seigle contribue à l’amélioration de la tolérance au glucose. Une bonne nouvelle chez les individus pouvant développer un diabète de type 2.

bonne nutrition

Maintenant, êtes-vous prêts à remplacer votre habituel pain blanc par du pain de seigle ? Réagissez dans le champ des commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *