L’alimentation adaptée en hiver

Globalement, quelle que soit la période de l’année, le rythme pressant de la vie moderne met à mal nos défenses naturelles. Mais prenons l’hiver du bon côté, puisqu’on peut bien éviter les fatigues chroniques ou les petits maux de l’hiver à l’aide d’une bonne alimentation.

Des nutriments à privilégier

En hiver, nous manquons de nutriments et les virus peuvent fragiliser notre organisme. Ainsi, les petits maux s’enchainent et les rhumes dégénèrent sans prévenir. Selon les chercheurs, les carences en vitamine D suffiraient à expliquer les épidémies de grippe. Elles stimulent les macrophages et les peptides antimicrobiens qui se trouvent surtout dans les globules blancs et dans les cellules des muqueuses respiratoires.

Une étude en valeur nutritive a conclu qu’une « supplémentation » en vitamine D réduisait les risques d’infections respiratoires. La diététicienne-nutritionniste, Angélique Houlbert, a même indiqué que les apports officiellement recommandés ne sont pas encore à la mesure de nos besoins réels. Il en est de même pour le zinc. Notamment chez les femmes, les déficits dans cet oligo-élément sont assez fréquents. Pourtant, il contribue à la synthèse des protéines qui constituent les anticorps et les globules blancs. En effet, il est très efficace pour contrer les virus du rhume et doit donc être considéré comme « prioritaire » en hiver.

Les bons aliments de l’hiver

Il ne suffit pas de consommer beaucoup quand il fait froid. Sans équilibre, ce serait une fatigue supplémentaire pour l’organisme. La solution est d’opter pour des aliments mieux adaptés à la saison. Comme l’hiver il n’y a pas assez de fruits et de légumes, il faut s’efforcer de continuer à les consommer comme en été. Le meilleur conseil nutrition c’est également de prendre chaque jour cinq fruits et légumes frais et de saison.

Pour les légumes, le chou et le poireau sont les stars de la saison, car riches en vitamines, sans oublier les asperges, les fenouils, les blettes, les épinards…Pour les fruits, privilégiez ceux riches en vitamine C comme les agrumes, le kiwi… Pour la vitamine D, les maquereaux ou sardines à l’huile d’olive. Mangez des poissons, des fruits de mer, des coquillages et aussi des volailles, de la viande, du jaune d’œuf. Ce sont des aliments contenant du zinc, des minéraux qui aident à stimuler les défenses naturelles. Par ailleurs, favorisez les huiles riches en oméga 3, telles que l’huile de noix, de colza.

Les produits de la ruche contribuent aussi à protéger et soulager la gorge, en particulier le miel de sapin, de thym ou d’eucalyptus. En cas de fatigue passagère, il est conseillé de prendre un complément alimentaire vitaminé ou autre équivalent. Toutefois, cela ne doit pas être considéré comme une substitution à une bonne alimentation.

Autres solutions naturelles

Il existe plusieurs types d’huiles essentielles anti-coup de froid. Par exemple, on peut citer le citron, ravintsara, eucalyptus, niaouli, radié, thym à linalol… Tous ces produits ont de réels effets immunostimulants pour vous aider à passer l’hiver à titre préventif et pour remédier aux premiers signes de maux. Les sirops, pastilles et sprays à la propolis sont conseillés.

Par ailleurs, pourquoi ne pas acheter la boisson nutritionnelle menthe chocolat d’Herbalife. En hiver, cette boisson sera d’une aide précieuse pour renforcer les besoins en nutriments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *