La différence entre un nutritionniste et un diététicien

Le nutritionniste et le diététicien se chargent, tous les deux, de la surveillance et conseillent leurs patients sur le régime alimentaire à adopter. Ils n’ont cependant pas véritablement le même métier, ni le même niveau de formation. Les informations suivantes vous permettront d’éviter de les confondre.

Parcours du nutritionniste et du diététicien

Les deux sont des professionnels de diététique et de nutrition. Le nutritionniste a fait cependant plus d’étude. Après une formation médicale de base de 8 ans, il s’est engagé dans une formation complémentaire spécialisée en nutrition sous la forme d’un Diplôme universitaire (DU) ou inter-universitaire (DIU), ou d’un Diplôme d’études spécialisées complémentaires (DESC). Ce professionnel a notamment pour rôle de s’occuper des troubles liés à la nutrition, allant de l’anorexie au diabète, en passant par le cholestérol et l’intolérance alimentaire, entre autres. Il est généralement amené à réaliser de diagnostic pour en connaître plus sur l’état de son patient. Son statut de médecin lui autorise de recommander des examens, des analyses ou des médicaments.

Le diététicien, lui, a suivi une formation de deux ans conduisant à l’obtention d’un Brevet de technicien supérieur (BTS) spécialisé dans la diététique ou un Diplôme universitaire de technologie (DUT) en génie biologique. Son rôle est surtout de donner des conseils en nutrition. Il établit, pour ses patients, des programmes alimentaires personnalisés et veille à leur respect.

Ces deux professionnels peuvent travailler en milieu hospitalier ou en tant qu’indépendant. Le diététicien, lui, peut être appelé par les collectivités pour former, éduquer et conseiller les gens qui s’occupent de l’alimentation au sein des cantines scolaires ou des centres de vacances, entre autres.

Nutritionniste et diététicien : quand consulter ?

Le recours à un nutritionniste est notamment recommandé en cas de surpoids ou de troubles ou de maladies liées à la nutrition, en ne citant que les problèmes cardiovasculaires, la goutte, le diabète, le cholestérol et la maladie de la thyroïde. Il faut compter entre 20 et 90 euros pour une consultation en fonction de sa localité. Il existe heureusement un remboursement sur la base d’une consultation chez le médecin. Au cours de la consultation, après la réalisation d’un diagnostic, le professionnel peut prescrire le recours à d’autres examens, la prise de médical traitement médicamenteux et/ou l’utilisation de suppléments, comme le complément alimentaire à base de Fibre d’Herbalife.

La visite d’un diététicien est souvent fondée sur un besoin de se faire attribuer un régime individualisé, que l’on soit un enfant, un adolescent ou un adulte. Ce professionnel de diététique et de nutrition fournit à son patient des recettes correspondant à sa nouvelle alimentation et lui garantit un suivi régulier. Il peut même recevoir, de la part d’un nutritionniste, des patients atteints de troubles de l’alimentation et qui requièrent des conseils en termes de régime alimentaire. Sa consultation coûte de 25 à 60 euros selon la région. Elle n’est pas remboursée par la sécurité sociale.

Il est cependant possible d’obtenir sa couverture via certains organismes français de compléments de santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *