Cosmétique : les effets de l’aloe vera sur les cheveux

La plupart des occidentaux n’ont découvert l’Aloé Vera et ses vertus qu’il y a quelques années. Pourtant, les femmes mayas et aztèques ont déjà utilisé  cette plante médicinale pour leurs cheveux il y a maintenant plusieurs milliers d’années. Elles l’on choisi pour plusieurs raisons.

Un produit cosmétique pour assouplir les cheveux et prévenir la perte des cheveux

L’univers de la cosmétique occidental n’a vu l’aloes vera débarqué qu’il y a quelques années. Toutefois, dans les civilisations américaines anciennes, les femmes se servent déjà de cette plante pour assouplir et rendre vigoureux leurs cheveux. Et au fil du temps, on a pu découvrir d’autres vertus de celle-ci : efficacité contre les affections du cuir chevelu.

Certes rien ne prouve encire que l’alopécie peut être traitée efficacement avec l’aloes vera. Pourtant, plusieurs acteurs de l’univers cosmétique reconnaissent que la plante est un meilleur moyen de prévention contre la chute des cheveux.

Un moyen de traitement des pellicules dans l’univers cosmétique

Il existe, certes, sur le marché, des produits cosmétique permettant de traiter efficacement les pellicules. Toutefois, plusieurs d’entre eux ont un teneur important de mercure sulfuré. D’où l’importance d’opter pour des shampoings et de traitements anti-pélliculaires à base d’aloe Vera comme l’Herbal Aloe d’Herbalife. Ces produits cosmétique permettent de consolider les muscles du cuir chevelu, de favoriser l’activité des glandes sébacées et même de stimuler la croissance des cheveux.

Une plante cosmétique efficace pour la protection des cheveux

Le nombre des acteurs du monde cosmétique qui font confiance aux produits à base d’aloe vera ne cesse d’augmenter. Ces produits ont en effet déjà permis à de nombreux de leurs clients de garder leurs cheveux sains, beaux et brillants. Mieux encore, la plante cosmétique contient des substances permettant une meilleure  protection des cheveux contre des facteurs externes comme le vent, le soleil, le sel et la pollution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *