Comment un boxeur doit-il gérer son alimentation ?

La boxe, un sport d’endurance, nécessite une force physique redoutable. Il expose le corps à des besoins énergétiques faramineux. C’est pourquoi les entraineurs imposent à leur champion un régime alimentaire sportif rigoureux.

La nutrition en boxe anglaise

La boxe anglaise est en tête des sports extrêmes au monde, suivant le classement de 2015 de l’ESPN. Cette discipline de lutte requiert une forme physique de fer et fait appel à une quantité énergétique bien supérieure à celle de toute autre discipline sportive. Il serait alors judicieux de prendre en référence les régimes alimentaires appropriés.

Un boxeur anglais devra s’alimenter correctement pour être constamment au mieux de sa forme lors des combats. Voici de quoi se nourrissent la plupart des champions de cette catégorie.

La nutrition des sportifs de la boxe anglaise avant la compétition

Plusieurs jours avant la compétition les sportifs doivent constituer un maximum de stocks de glucides dans leur organisme. De ce fait, ils doivent observer une alimentation riche en glycogènes. Chaque repas doit comporter de la farine, du riz, et le maximum de semoule. Il leur est également recommandé de boire beaucoup d’eau pour optimiser le stockage des oligoéléments dans leur organisme.

Toutefois, il faut tenir compte des difficultés de digestion chez certains boxeurs. Cela ne mettra pas seulement le sportif dans un état de malaise, mais pourra également lui valoir un forfait. Il est donc déconseillé à ces athlètes d’ingurgiter trop de céréales complexes et de légumineuses. La quantité élevée de fibres contenues dans ces dernières risque en effet de perturber le fonctionnement des intestins, et de compromettre la forme physique du boxeur.

Ce régime pré compétition devrait aussi permettre une prise de poids adaptée aux combattants. La meilleure recette pour obtenir un tel résultat consiste à consommer des plats hyper glucidiques.

La nutrition des sportifs pendant la compétition

Au jour de la compétition, les phases préparatoires sont achevées. Il est maintenant temps de constater les résultats du régime observé pendant ces quelques jours avant la compétition. Cependant, les dépenses énergétiques de la journée font appel à un régime spécifique et léger. Une petite collation est alors nécessaire avant le combat ; souvent ce dernier se déroule quelques heures après la pesée. Il peut alors prendre un pot de yaourt, une compote, du pain d’épices ou encore une barre protéinée pauvre en lipide. En revanche, les produits laitiers et les jus de fruits trop acides sont déconseillés. Attention, il est recommandé de laisser un intervalle de deux heures au moins entre la collation et le combat.

Par ailleurs, il est conseillé de boire durant l’échauffement. Cependant, les doivent consommer un seul type de boisson tant durant la séance d’échauffement que durant le combat. Il pourra alors opter pour les boissons d’efforts, telles que les boissons énergétiques, dépourvues d’acides citriques. Les grands sportifs et les grands champions des sports de combat adoptent une formule Herbalife H3O Pro à base de glucides et d’électrolytes, sans édulcorant, ni arôme ni conservateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *